image (8)

Je nuis pas très fan de presse people, c’est pourquoi vous ne verrez pas forcément très souvent d’articles à ce sujet sur mon blog. Mais ce soir je vais faire une exception à la règle et vais vous expliquer pourquoi.

En cette nuit d’insomnie je suis tombée sur un post Facebook au sujet d’une vidéo d’Enora Malagré (connue comme chroniqueuse de l’émission Touche Pas à Mon Poste sur D8). Il s’agit d’une interview du chanteur Pharell Williams (chanteur du célèbre tube « Get Lucky » du groupe Daft Punk) réalisée par Enora dans le cadre de son émission de radio (sur Virgin Radio). Les commentaires sur ce post étaient plutôt virulents et pour ne pas mourir idiote j’ai été visionner cette vidéo.


Je fais partie des personnes qui apprécient Enora, je regarde quasiment tous les soirs TPMP et j’ai toujours aimé son franc parlé et ses coups de gueule. Même si il y a une grande part de théâtralisation dans ses réactions, j’aime le personnage qu’elle s’est créé.

Mais j’avoue, que j’ai été très déçue de son comportement lors de cette interview. Dès le début et le salue des deux autres intervenants (la traductrice et un petit jeune qui ne semble pas trop savoir ce qu’il fait là) elle attaque en leur en tapant 5 et en s’affublant de « wesh » très peu glamours. Oui parce que voilà, le côté assez énervant de la petite blonde est son désir de nous la jouer petite nana de la cité. Sauf qu’Enora, tu n’en a ni le look ni le style (d’ailleurs pour aller au bout des choses tu aurais pu planquer ton sac Chanel, ça le fait pas). Voilà, s’il y a bien un truc qui m’énerve dans la vie de tous les jours c’est cet « accent » des cités, mais alors en plus, chez quelqu’un qui se le fabrique volontairement, ça me fait sauter au plafond. Cette fille est tellement jolie et pourrait être tellement classe, je trouve vraiment dommage qu’elle ait choisi ce registre qui ne lui va pas du tout.

Le style journalistique de l’interview a également été vivement critiqué. Je ne me prononce pas à ce sujet puisque je ne suis pas journaliste et je n’ai donc aucun droit de regard là-dessus.

Par contre, je rejoins certains commentaires que j’ai pu lire, dans le sens où je n’ai pas trouvé son comportement adéquat et digne face à la star Américaine qui était en face d’elle. Parce que mener une interview avachie dans un canapé, et poser des questions plus que limite (notamment demander à Pharell s’il compte bientôt ouvrir une boucherie) mets toute la France au rang de ce que nous semblons être… de gros abrutis ! Alors certes, je comprends bien que l’intention de départ était d’ajouter une note humoristique à l’interview… oui mais au final c’est tout sauf drôle (et ça a dû l’être encore moins pour l’interviewé qui n’a forcément pas pu saisir le ton de la blague après traduction).

Il semble être devenu coutume pour Enora et Hanouna (comment ne pas comparer les styles) de tourner au ridicule leurs invités Américains. A l’image de Cher il y a quelques mois dans Touche Pas à Mon Poste qui a certainement dû être furieuse en sortant du plateau (perso je l’aurai été). Moqueries et gamineries sont au programme et finalement en tant qu’émissions les plus populaires de France (et oui, ces grosses machines Américaines ne viennent pas chez eux par hasard) c’est tout un pays qui en devient ridicule.

Perso, je suis une petite groupie qui rêve des Etats-Unis et quand je vois de grandes Stars Américaines à la télé, rien que pour la rareté, j’ai envie de voir une interview de qualité et pas de simples animateurs TV se moquer ouvertement des personnes qu’elles ont en face d’elles. Qu’on déconne avec Kev Adams ou La Fouine ok, pas de problèmes, mais pas avec des machines de guerre comme Pharell Williams ou Cher ! Ces animateurs sont peut-être blasés et trop habitués à en côtoyer, mais il faut qu’ils comprennent que les millions de gens qui les regardent ne le sont peut-être pas.

Pour terminer sur cette vidéo, je pense que des personnes ont pris conscience du ridicule de la situation puisqu’elle a été retirée du site officiel de Virgin Radio et j’espère qu’Enora en tirera les bonnes conclusions pour revenir à un style qui lui correspondra mieux et qui sera plus respectueux des invités. Il serait dommage qu’elle se mette si jeune tous les téléspectateurs à dos à force de vouloir en faire trop.

Au final tout ça n’est évidemment pas bien grave, et comme ils le disent si bien à la fin de l’émission, la télé (ou la radio) ce n’est que de la télé mais c’était l’occasion pour moi d’en parler.