image

La semaine dernière avait déjà lieu la 3ème manche du Championnat de France des Rallyes et de l'Opel Adam Cup. Naturellement nous étions de la partie. Retour sur un Rallye ennuyeux qui ne nous a, comme à son habitude, pas porté chance.

Mardi 06 Mai 2014 

Départ très tôt de la maison direction Limoges où nous devons récupérer le road-book pour les reconnaissances qui commencent à 15h. 4h30 de route avec un repas rapide sur l'autoroute. Je vous fait grâce de ma critique gastronomique puisque je n'y ai mangé qu'un hot-dog dégueu et hors de prix (l'autoroute quoi)!

L'après-midi seul 2 spéciales sont à reconnaître, ce qui rend la tâche assez rapide. Le rallye ne compte que 64 engagés, nous avons l'impression d'être seuls au monde sur les routes de la Creuse. Le soir nous nous installons à notre hôtel qui sera pour la semaine l'Ibis de Limoges.

image (1)

Pour notre dîner nous choisissons un restaurant proche de notre hôtel, le Hall West, un établissement spécialisé dans la viande Limousine (la meilleure de France!) Partis pour manger léger nous craquons finalement pour une fondue Bourguignone (pfff aucune volonté). La viande est excellente, le plat bien garni et les frites faites maison! Par contre le service est interminable. Le restaurant est vide et pourtant l'attente est vraiment longue. Globalement un bon restaurant à la déco sympa et abordable (18 € par personne pour la fondue).

image (2)

image (3)

Mercredi 07 Mai 2014

"Grosse journée de reconnaissances", entre guillemets puisqu'il n'y a que 3 spéciales assez proches à reconnaître. Le timing étant assez large, il nous permet de nous arrêter pour manger. Pas beaucoup le choix puisque ce n'est pas une légende... dans la Creuse, il n'y a rien! Et les années précédentes nous ont apprises que le peu d'établissement existants n'ont pas vraiment envie de travailler et sont vite débordés dès qu'il y a plus de 3 clients (oui, je ne suis pas sympa mais c'est la réalité). Nous déjeunons au restaurant "La Petite Venise" à Peyrat-le-Château... finalement il aurait mieux valu ne pas avoir le temps de manger car comment dire ça... et bien simplement c'était dégueulasse!! Je n'ai pourtant pas choisi quelque chose de compliqué, un simple carpaccio de boeuf. Alors certes l'assiette était très jolie mais le goût infame. Déjà la viande n'avait rien d'une viande à carpaccio, il s'agissait de morceaux utilisés pour les pierrades. Je n'ai rien contre le steak cru bien au contraire mais même moi, j'étais écoeurée au bout de 3 morceaux. Cela était peut-être également dû au litre d'huile d'olive qui avait été versé dessus. Servi avec des frites surgelées toutes sèches, j'ai eu le malheur de demander de la mayo pour faire passer tout ça mais non... pas de mayo. Bref, un restaurant à éviter.

image (4)

La fin de journée est consacrée aux révisions, recopiage des notes pour moi et visionnage des caméras pour Romain. Pour dîner, nous choisissons le classique Buffalo (oui, encore de la viande!) Et là, nous avons découvert à quel point nous nous faisons enfumer dans les Buffalo de chez nous. En découvrant les prix sur la carte j'ai cru qu'il y avait eu une baisse des prix nationale. J'ai quand même posé la question au serveur qui m'a expliqué qu'ils étaient libres de choisir leurs prix et que non, il n'y avait pas eu de baisse. Pour exemple, je mange toujours la même chose, à savoir, une assiette du trappeur. Le même plat, à quantités égales me coûte 19,50 € au Buffalo de Chambéry et là il ne valait que 13 €. Et il ne s'agissait pas d'une exception... Donc Adieu Buffalo Chambéry, on ne m'y prendra plus!

image (5)

Jeudi 08 Mai 2014

Journée ennuie. Attente, hot-dog douteux au food-truck du parc d'assistance. En Rallye il y a toujours une journée comme ça où nous n'avons rien à faire et d'habitude j'ai ma copine avec moi mais cette fois-ci elle ne pouvait pas faire le Rallye, je me suis donc sentie un peu seule. Heureusement les autres concurrents de l'Adam Cup sont là. Le soir, notre Team nous invite à manger à leur gîte (enfin une vie sociale!) puis nous rentrons nous coucher avant le départ du Rallye le lendemain.

image (6)

Vendredi 09 Mai 2014

Enfin le début de la course. Le Rallye étant assez mal foutu, le départ est donné dans la commune de Bourganeuf à environ une heure de Limoges. Il faut donc se lever très tôt. A notre arrivée nous prenons conscience de la misère de ce Rallye. Environ 60 voitures au départ (au lieu de 100/150 en temps normal). Le Rallye du Limousin ne plaît plus et à juste titre puisque de nombreux dysfontionnements se renouvellent d'année en année et force est de constater que seuls les pilotes obligés (formules de promotion, championnat...) s'y engagent. La météo, triste à mourir n'arrange rien puisqu'il y aura sur les 2 jours de course à peu près autant de spectateurs que de concurrents (j'exagère à peine).

image (7)

Au Limousin, il nous arrive toujours quelque chose et cette année ne fait pas exception puisque dès la deuxième spéciale une crevaison nous fait perdre presque 4 minutes, annéantissant toute chance de pouvoir se battre à la régulière. Nous passons la journée à roulotter sans prendre de risques tout en essayant de grapiller quelques secondes au concurrent précédent, le seul jouable à la régulière (ouh quel suspense!)

L'ultime spéciale de ce premier jour est une spéciale "spectacle" et se déroule dans la zone d'Esther-Technopole à Limoges. La pluie s'est un peu estompée et au moins, les spectateurs sont au rendez-vous. Malheureusement, je dis adieu à mes cervicales (et merci à mon osthéo) dans cette spéciale puisque Romain, un peu optimiste tente et réussi à faire voler notre Adam un peu haut sur une bosse.

En rentrant nous dînons chez Courtepaille, un magret de canard rapide (enfin rapide... c'est vite dit) mais très bon, puis au lit!

image (8)

Samedi 10 Mai 2014

Un peu de suspense dans la 1ère spéciale du jour puisque nous sommes remontés à 2 secondes du concurrent précédent. La 7ème place reprise il ne nous reste plus qu'à attendre, rouler sans se mettre dehors et s'ennuyer le restant de la journée puisque la 6ème place est à environ 3 minutes, et donc impossible à aller chercher. De toute façon, la malchance continue puisque nous finissons les 3 premières spéciales du jour sans freins (pendant 10 kilomètres pour la plus longue). Sur le moment nous ne nous inquiétons pas car nous pensons les avoir fait chauffer. Un phénomène étrange constaté ensuite sur le routier (pédale de frein qui se met à bouger quand le volant est tourné à gauche) nous fait comprendre que nous sommes victimes d'un problème mécanique. En effet, à l'asistance nous découvrons qu'un roulement est desséré. Le Rallye se termine sous la pluie, sans dommages mais surtout avec une 7ème place qui pose de gros problèmes pour la suite de la saison.

Le soir, les membres de notre Team viennent dîner avec nous et c'est avec plaisir que nous ne passons pas la soirée tous seuls à ruminer nos malheurs dans un coin. Nous retournons dîner au Hall West où je choisi cette fois une excellente brochette de boeuf. La soirée se termine au bar de l'hôtel, à déguster quelques Get27 avec d'autres membres du Rallye.

Enfin nous allons nous coucher bien contents de rentrer le lendemain à la maison. Vous l'aurez compris, notre semaine dans le Limousin n'a pas été bien terrible.

Le prochain Rallye est normalement le Rouergue mi-juillet. Je dis normalement car à l'heure actuelle nous n'avons pas le budget pour le faire, l'avenir est donc incertain. Si nous réussissons l'exploit d'être au départ, ce sera l'occasion pour moi d'y fêter mon 100ème Rallye. 

A bientôt je l'espère pour de nouvelles aventures!