image

Il y a environ 2 mois j'ai eu la chance de gagner un week-end au jeu instant gagnant Montalcour. D'habitude à ce genre de jeux je gagne des bricoles comme des bons de réduction ou des places de ciné mais jamais je n'avais gagné un si beau lot. Quelle chance, sachant que le jeu durait plus d'un an et qu'il n'y avait que 8 séjours à gagner. Mes attentes étaient grandes puisque le règlement du jeu indiquait une valeur du lot de 2436 €. Malheureusement après avoir effectué ce séjour, celui-ci était largement surestimé et force est de constater que l'agence engagée pour "organiser" (entendez réserver 2 hôtels et envoyer 3 papiers) se sont bien gavés sur le dos des organisateurs. Vous allez vous dire "mais de quoi elle se plaint, c'était gratuit, elle va pas chipoter en plus". C'est pour ça que je ne me plaint pas, mais je ne vois pas l'intérêt d'annoncer un séjour de rêve à ce prix là, sachant que d'après mes calculs il n'en valait pas plus de 800... Le plus gros poste de dépense étant les frais de déplacement remboursés à hauteur de 500 €, que je n'ai pas utilisés entièrement puisque j'habite à moins d'une heure de Lyon. Mais là ça n'est pas de leur faute, j'aurai aussi bien pu vivre en Bretagne. Voici donc le résumé de notre week-end de 3 jours, entre Lyon et Montélimar effectué le dernier week-end de juillet.

Vendredi 25 juilet (Jour 1) :

Départ de la maison en début d'après-midi pour Lyon.

La première activité prévue dans le séjour est une croisière d'une heure sur la Saône. Au milieu d'un groupe de 70 retraités la croisière est reposante. La personne qui commente la croisière n'est pas très douée et il n'y a pas forcément grand chose à voir. Les rives de la Saône (à l'intérieur de Lyon) sont assez laides et les pseudo sculptures d'artistes ayant certainement sniffés trop de coke assez abominables. Mais peu importe, c'est l'occasion de faire une activité que nous n'aurions jamais faite en temps normal, et ça j'aime! Et puis faire du bateau c'est sympa, dans nos montagnes on en fait pas souvent.

image image (1)

Après notre croisière, nous allons récupérer notre chambre d'hôtel. Pour le coup, c'est un très bon choix, il s'agit du Grand Hôtel de la Paix. Un hôtel 3 étoiles formidablement bien situé puisqu'il se trouve Rue Herriot, à deux pas d'une des rues les plus commerçantes de Lyon et à peine quelque pas de plus des quartiers des restaurants. L'hôtel (à plus de 200 € la nuit quand même) est très joli, le personnel très agréable. Seul bémol, le bâtiment est classé et il n'est pas possible aux propriétaires de faire des travaux afin d'installer la climatisation. Et quand on connaît les chaleurs qu'il peut faire à Lyon en plein été, c'est un vrai handicap. Surtout que vu sa localisation, dormir avec les fenêtres ouvertes est assez désagréable pour nous campagnards qui n'avont pas l'habitude de tout ce bruit. Bref, on ne peux pas tout avoir.

image 

image

L'après-midi n'est par terminé et comme nous sommes le dernier jour des soldes nous allons faire un peu de shopping. Expédition fructueuse puisque je trouve chez Morgan (mon magasin de fringues préféré) 2 t-shirts et une magnifique veste en cuir, le tout pour 61 € (imbattable!)

image image (3)  image (2) 

L'avantage d'être pas loin de la maison c'est qu'on connaît du monde. Le soir nous allons donc manger dans un petit restaurant avec un couple d'amis. Souvent déçus par les restaurants à Lyon, une fois n'est pas coutume, celui que nous choisissons est vraiment top. Les assiettes pas trop garnies (ça tombe bien, j'attaquais un régime) mais les plats vraiment de qualité. Pour terminer la soirée nous allons boire nos traditionnels Get 27 dans un bar situé près de notre hôtel... prix exorbitants (fallait bien qu'on se fasse pigeonner à un moment donné!)

Samedi 26 Juillet (Jour 2)

Tout d'abord mon moment préféré dans les hôtels : le petit-déjeuner. Vraiment excellent, il y a de tout : viennoiseries, fromage, laitages, charcuterie. Un petit-déj comme je les aimes. Malheureusement la salle du petit déjeuner est située au sous-sol de l'hôtel, la pièce est minuscule et la chaleur écrasante.

image (4)

Nous prenons ensuite la route pour la seconde étape de notre séjour : Montélimar. Mais quelle idée j'ai eue de choisir ces dates-là? Mon inexpérience en matière de vacances m'a joué des tours. Nous n'avions pas pensé qu'il s'agissait d'un week-end de chassé-croise classé noir en Rhône-Alpes. Résultat, plus de 5 heures pour aller à Montélimar alors que normalement en 1h30 c'est fait. Nous avions décidés d'aller visiter la Ferme aux Crocodiles à Pierrelatte l'après-midi mais vu l'heure tardive nous avons reporté au lendemain. Finalement notre seule activité de la journée à été un arrêt au Mc Do de Loriol à 3h de l'après-midi, où ils n'avaient plus rien à manger... wahou! En plus lors de notre arrivée à Montélimar il s'est mis à pleuvoir.

Un visite prévue dans le séjour (ou plutôt conseillée puisqu'il s'agit d'une activité gratuite) était la visite d'une fabrique de nougat. Vu le temps, c'est ce que nous avons fait. Malheureusement la visite durait en tout est pour tout 10 minutes, et il s'agissait en fait d'un mini-musée. La partie "usine" était pourtant visible mais fermée le samedi... et la dégustation de nougat "vendue" par l'agence qui a organisé le séjour était en fait une simple offre d'un micro bout de nougat destiné à nous faire acheter des produits hors de prix dans leur boutique... En plus, le nougat nous on aime pas! Néanmoins, et même si le musée était tout petit, la déco était vraiment très jolie et recherchée.

image image (1)

 

image (2)

Ensuite nous récupérons notre hôtel. Pas grand chose à dire, il s'agit du Kyriad de Montélimar. Pour le séjour de rêve on repassera... Certes c'est très correct comme hôtel, mais c'est le genre de gamme d'établissement où je dors à peu près 6 semaines par an pendant les Rallyes, et c'est finalement plus une contrainte qu'autre chose.

image

Le soir le beau temps est revenu. Nous cherchons un restaurant sympa. Les restos présentant de très bons commentaires sur Internet sont soit fermés (en plein mois de juillet c'est pas con), soit inaccessibles à pieds. Nous choisissons donc un "attrape touristes" comme on les connais trop bien, le Restaurant "Chez Caro". Au moins nos attentes ne sont pas trop grandes. Mais même quand on s'attend à pas terrible, ce genre de resto réussi encore à faire pire. Donc certes les plats n'étaient pas terribles mais en plus, les serveurs ont passé le repas à essayer de nous dissuader de commander certaines choses (des entrées, des frits supplémentaires...) on avait un peu l'impression de les emmerder... Une fois de plus on constate qu'en France tout le monde se plaint mais beaucoup de personnes n'ont vraisemblablement pas envie de travailler...

image (3)

Dimanche 27 Juillet (Jour 3) 

A ce stade du séjour, j'en ai marre. Même le super petit-dej du Kyriad ne m'ôte pas l'envie de rentrer chez moi. Mais finalement cette dernière journée fût vraiment la plus top.

image

Tout d'abord nous nous rendons à Pierrelatte pour la visite que j'attendais tant, la ferme aux crocodiles! Je ne suis pas trop "zoos" en général, je n'aime pas les animaux enfermés et je n'aime pas contribuer à cela. Maintenant je trouve ce parc plutôt agréable, même si ça n'a rien à voir avec la vraie nature dans laquelle devrait être ces animaux, je n'ai pas trouvé ça "triste". Mis à part pour le pauvre crocodile albinos, tout seul dans une cage en verre qui faisait un peu de peine. Sinon je dois dire que j'ai été vraiment impressionnée par ces énormes bêtes. A 11h nous avons pu assister au repas des tortues ce qui était plutôt sympa. Malheureusement nous avons raté le repas des crocodiles, qui a lieu dans l'après-midi, puisque nous étions déjà repartis (la visite se fait assez vite).

image (4) image (5)

image (6)

A ce moment là, les visites prévues par lot sont terminées (faites, le calcul, hôtel+déplacement+quelque visites, nous sommes bien loin des 2400 € annoncés... bref...) Nous décidons de rentrer chez nous en remontant les gorges de l'Ardèche. Si nous avions anticipé nous aurions prévu une descente en canoë mais qu'à cela ne tienne, nous y retournerons.

image (7) image (8)

Après la découverte de panoramas à couper le souffle et la rencontre avec quelque chèvres sauvages nous nous arrêtons déjeuner à l'auberge du Pont d'Arc. Un établissement immense, qui a première vu nous fait penser que nous allons encore nous faire escroquer... Mais il ne faut pas forcément se fier aux apparences! Le serveur est très sympa, le service est rapide malgré le monde, les plats sont excellents et raffinés malgré la diversité de la carte. Et les prix sont vraiment plus que raisonnables. Une très bonne adresse sur une des plus belle route de France.

image image (9)

Nous commençons l'après-midi en voulant aller barboter dans l'Ardèche. Mais là le constat est abominable! Je n'étais pas retournée dans les gorges depuis ma petit enfance. J'avais dans mes souvenir des images de nature, d'eau limpide et de beauté des paysages... mais en 20 ans tout à bien changé. Les seuls accès aux "plages" sont bloqués par les immondes campings qui ont envahis les berges de la rivière. Les cascades naturelles ont laissé place à d'horribles constructions en béton pour sécuriser les passages des canoës. D'ailleurs la rivière n'est plus qu'une énormes autoroute pleine de kayaks. Le seul accès gratuit que nous avons trouvé était bondé, jonché de détritus laissés par les touristes qui ne doivent pas savoir à quoi ressemble une poubelle. Plus que déçue, je suis triste de voir ce que mes souvenirs d'enfance sont devenus.

Notre week-end s'achève là. Une fois de plus je ne me plaint pas, c'était gratuit mais franchement, si j'avais été une "vraie" cliente de cette agence, je peux vous dire qu'ils auraient entendu parler de moi! Organiser des séjours c'est un métier, et force est de constater que ça n'est pas le leur!

Pour ma part, je reprend les bonnes habitudes, et nos prochaines vacances se feront hors vacances scolaire, je suis guérie de tout ça!

Et vous, vous êtes partis cet été? Racontez-moi tout!