image

Je sais ce que vous allez dire "elle a 34 ans de retard mémère"... Oui mais il y a 34 ans, déjà, j'étais pas née et ensuite, c'est vrai que malgré ma passion pour les films d'épouvante, j'en ai râté beaucoup, même de très bon. Forcément, à l'époque où j'ai commencé à me passionner pour le cinéma, nous n'avions que 6 chaînes à la télé (dont 3 potables grand max), très peu de films diffusés et le vidéo club était assez cher (les plus jeunes d'entre vous ne pourrons pas comprendre). J'avais donc plutôt tendance à voir les films les plus récents au cinéma ou louer les dernières sorties.

Concernant Shining, j'en ai beaucoup entendu parler. Ma mère y faisant souvent référence (chelou ma mère...) et me disant à chaque fois "mais t'as jamais vu Shining???? - han la honte". Et effectivement c'est un peu surprenant, puisque ce film est une adaptation d'un roman de Stephen King (que j'adore) par Stanley Kubrick (que j'aime beaucoup aussi, même si "Orange Mécanique" m'a un peu traumatisée à l'adolescence).

Aujourd'hui, grâce à cette extraordinaire invention qu'est la TNT, j'ai grand plaisir à découvrir d'anciens films qui n'ont pas forcément été beaucoup diffusés par le passé. Ce fût le cas il y a quelque temps pour l'excellent "Poltergeist" et hier soir, enfin, pour Shining.

Je dois franchement avouer que je regrette beaucoup de ne pas l'avoir vu plus tôt, car il rentre directement dans ma catégorie "films préférés". Malgré l'âge du film, je l'ai trouvé génial. Il y a bien longtemps que le suspense d'un film ne m'avais pas fait autant frissonner. Oui parce que je trouve les films d'épouvante d'aujourd'hui, bourrés d'effets spéciaux, misant à 100% sur l'hémoglobine, plus marrant qu'autre chose. Mais Shining ne m'a pas fait rire du tout (dans le bon sens du terme).  Et si mon chéri n'avait pas été en train de dormir dans la pièce du dessus, je pense que j'aurai pu hurler dans mon salon, aussi bien de peur que pour dire aux personnages "mais barre-toi vite d'ici!!!!"

Pour ceux qui l'aurait pas encore vu, le film nous montre l'histoire de Jack Torrance (Jack Nicholson), un homme un peu instable professionnellement qui trouve un emploi de gardien dans un immense hôtel, perdu au sommet des montagnes rocheuses. Sa mission est de s'occuper du bâtiment pendant les 6 mois de fermeture hivernale. Durée pendant laquelle, les tempêtes hivernales l'isole du reste du monde. Pendant son entretien d'embauche, ses employeurs ne manquent pas de lui parler d'un ancien gardien, devenu fou, qui a un hiver tué sa femme et ses deux filles à coups de hâche (sympa les mecs!). Il s'y rend donc accompagné de sa femme, Wendy (Shelley Duvall) gentille, soumise et totalement dévouée à son mari et de son fils Danny (Danny Lloyd), un petit garçon très solitaire qui parle à un ami imaginaire. Le film nous fait vivre mois par mois, jour par jour, puis heure par heure l'installation de la folie au sein de cette famille, jusqu'au pujilat final.

Jusqu'au bout on se demande si ce film va bien finir ou non, parce que en connaissant un peu l'oeuvre de Stephen King, ça n'est par forcément évident. Bien sur, je ne vous dévoilerez pas la fin.

Concernant les personnages et les acteurs, Jack Nicholson, que j'aime beaucoup, incarne vraiment parfaitement le père psychopathe qu'il interprète. De toute façon, une tête pareille, ça ne s'invente pas! Il était né pour ce genre de rôles. La mère, un peu énervante face à son manque de capacité à prendre des décisions, mais qui se révèle finalement à la fin pleine de ressources (heureusement sinon elle aurait pas fait long feu) a également parfaitement la "tête de l'emploi", petit bémol concernant le doublage Français (comme souvant), une voix que j'ai trouvé assez énervante. Enfin, le petit Danny est vraiment génial, il fait parti de ces gosses flippants comme le cinéma Américain sait si bien les faire.

Ce film m'a tenue en haleine du début à la fin, et pourtant il est assez long puisqu'il dure 2h30. L'ambiance des romans de Stephen King y est extraordinairement bien retranscrite avec un soupçon de fabrication "made in Kubrick". Je me permets donc de le qualifier de chef d'oeuvre.

Enfin, je pense que dès que l'occasion se présentera, je lirai le livre. J'aime bien le faire dans ce sens là. En effet, les livres sont forcément beaucoup plus fournis en détails que les films. Cependant, en général, lorsque je vois le film après avoir lu le livre, je suis souvent un peu déçue puisque de nombreux passages sont coupés au cinéma (Millénium, Twilight...) Par contre, à l'inverse, lire le livre après, me permet de comprendre mieux certaines choses dont il est juste fait allusion à l'écran.

Pour tous les fans de cinéma frisson ou même de bon thriller, je ne saurais que vous conseiller de voir rapidement ce film qui, ayant été diffusé sur W9, repassera certainement très prochainement.

image (1) image (2)